Partagez | 
 

 Veronika Faure - we all can be only who we are

Aller en bas 
AuteurMessage
Veronika Faure
Lambda Manutoa
avatar
Lambda Manutoa

Couleur Rp : #996699
Avatar : Bridget Regan.
Messages : 167
Crédits : Myself&Kit

MessageSujet: Veronika Faure - we all can be only who we are   Lun 13 Aoû - 18:44

Veronika Faure

Bonjour, je m'apelle VERONIKA FAURE j'ai 30 ans, je suis née le 21/12/1988 à Teekon Creek. Je suis Américaine, j'ai des origines Françaises de par mon père et Américaines de par ma mère et je suis une métamorphe louve. Je fais partie de la meute Manutoa où je suis un(e) Lambda mais je suis aussi écrivaine et Nettoyeuse. Plus personnellement j'aime les gens, je me fiche de savoir leur genre ou leur sexe et je suis célibataire, mais j'ai rencontré mon âme-sœur. Oh et on me dit que je ressemble à Bridget Regan.
L'animal et moi :
Sous ma forme animale, je suis une louve: grande, rousse et assez massive pour mon type. Je ne suis pas vraiment taillée pour la course, en revanche je possède une forte endurance et je suis excellente à la chasse en tant que rabatteuse. Je suis un brin plus dominante sous ma forme animale, moins encline aux compromis. Cependant, ma forme animale et moi-même sommes en totale adéquation sur tout le reste. Sa solidité et son courage m'ont, littéralement, sauvé la vie. Être une louve est un bonheur, un cadeau du ciel que je savoure tous les jours.
I am what I am :
Protectrice et loyale, je suis quelqu'un sur qui vous pouvez compter. Je suis toujours prête à donner un coup de main et je veille farouchement sur ceux que j'aime. Gare à ceux qui leur attirent des ennuis, je n'hésite pas à donner des crocs si c'est nécessaire. Je suis quelqu'un de profondément loyal, à partir du moment où je me sens respectée: fidèle, mais pas naïve, prouvez-moi que vous êtes à la hauteur de ma loyauté et vous pourrez en profiter.

Têtue et perfectionniste, j'aime quand les choses sont bien faites et je vais jusqu'au bout de mes idées. J'ai parfois du mal à entendre que j'ai tort et il arrive que j'ai du mal à négocier. Cependant, si vous m'apportez les bons arguments, il n'y aucune raison pour que je sois complètement buttée. Mon besoin que tout soit parfait s'applique surtout à ma propre personne: c'est une façade plus qu'autre chose, je me protège d'un côté de moi que j'ai beaucoup de mal à assumer. J'ai l'air un peu hautaine parfois, à cause de ça.

Courageuse et entreprenante, je n'hésite pas à me mettre en danger pour la meute et il vaut mieux, étant donné la place qui m'y a été donnée. Je sais prendre des décisions seules quand il le faut, je n'ai pas peur d'attaquer ni même de tuer, pas plus que je ne crains de me rendre dans des endroits un peu glauques. On est Nettoyeuse ou on ne l'est pas! Et j'adore mon rôle, qui me demande parfois de devoir agir rapidement et intelligemment. Il ne faut donc pas avoir peur des responsabilités, ni d'agir avant d'en recevoir l'ordre. Ca tombe bien: connaissant bien les attentes de ma meute et leur confiance en moi, je sais ce que je peux faire ou pas, sans avoir nécessairement besoin de me tourner d'abord vers eux, même si je n'omets jamais de les mettre au courant.

Introvertie et secrète, eh oui, malgré mon rôle et malgré une personnalité en apparences pas sauvage pour un sou, en réalité, c'est un masque que j'enfile en dehors de la meute, parce que c'est plus facile pour me fondre dans la masse. Mais quiconque faisant partie de mon groupe sait que lorsque je suis avec eux, je suis beaucoup plus effacée. Non pas parce que je leur suis forcément soumise, mais parce que ma meute, c'est mon lieu de repos. C'est là-bas que je me recharge, je suis souvent seule dans mon coin durant des heures afin de pouvoir me ressourcer. Il m'arrive de ne pas sortir du territoire pendant des jours. Je parle très peu de moi aussi. Bien sûr, tout le monde sait que j'ai été une Tekoa et que j'en ai été chassée quand j'étais plus jeune. Mais personne ne sait réellement ce que j'y ai vécu, pas plus que ce que je fais dans ma vie personnelle.

Jalouse et possessive, ce qui est à moi et à moi... et qui est à moi, est à moi aussi. Je sais, oui, ce sont des défauts détestables. Mais quand on a été seule et rejetée, c'est difficile ensuite d'être sûre de soi au point de laisser les gens qu'on aime faire tout ce que bon leur semble. C'est surtout visible dans mes relations amoureuses: aucune n'a tenu, parce que j'ai tout le temps besoin de savoir ce que fait celui ou celle que j'aime, pour me rassurer, pour me dire qu'il ou elle n'est pas allé(e) voir ailleurs. En amitié, j'ai parfois du mal à partager, mais je me suis calmée avec l'âge.

Tendre et joueuse, quand je suis en confiance, je suis un vrai pot de colle. J'aime le contact physique, les câlins, j'ai tendance à chercher la proximité avec les gens que j'aime, encore plus quand je suis amoureuse. J'ai un très bon feeling avec les enfants grâce à ça, ainsi qu'avec les Sigma, qui apprécient toujours la douceur dont je sais faire preuve. Taquine, j'aime provoquer des gentilles bagarres où on ne s'engueule pas vraiment. Il n'est pas rare de me voir, que ce soit sous ma forme humaine ou animale, jouer avec les autres, sous forme de course poursuite, de cache-cache ou de rixe amicale. Même si, comme tout le monde, j'aime bien gagner, je suis une bonne perdante.

Créative et curieuse, j'aime dessiner et écrire. D'ailleurs, j'ai fais de l'écriture mon métier: j'écris des histoires pour enfants principalement, que j'illustre moi-même. Je me sers de nos légendes, auxquelles je donne un ton plus doux et j'aime m'inspirer de la vie de tous les jours pour mes petits romans. Je suis principalement publiée en Amérique et ça me suffit. Je fais surtout ça par passion. Curieuse, j'aime apprendre que ce soit pour ma propre culture ou pour une mission quelconque. Je m'intéresse à ce que font les gens, j'aime écouter ceux que j'aime pour en savoir toujours plus sur eux et je sais que je suis parfois un peu pénible, parce que je pose beaucoup de questions, mais... c'est plus fort que moi.

Observatrice et franche, il y a peu de choses qu'on peut me cacher, parce que je fais très attention à mon environnement. Je repère rapidement le changement et il m'arrive de en temps en temps d'être gentiment bizutée par rapport à ça: j'aime que chaque chose soit à sa place et je sais immédiatement quand un objet a été déplacé. C'est très utile au quotidien avec les gens, parce que même si je suis loin derrière les empathes qui eux, lisent carrément les gens, je sais assez facilement voir quand on me ment étant donné que je fais très attention aux gestes des autres. Je suis, d'ailleurs, très attachée au concept de vérité. Si je prends garde à ne pas blesser inutilement les gens, ma franchise à quasi-toute épreuve peut me faire paraître parfois un peu agressive. Je suis peut-être introvertie, mais je ne suis pas timide et je préfère dire les choses, les savoir aussi, plutôt que de tourner autour du pot pendant cent ans.
Let's talk about the little things

Je parle Français couramment - j'ai les yeux bleus, clairs et donc particulièrement sensibles. Du coup, porte régulièrement des lunettes spécifiques pour supporter la lumière du soleil - j'ai très peur de l'eau, ce qui est assez pénible en vivant à Teekon Creek où elle est très présente. Je n'ai jamais dit pourquoi - je ne suis pas une grande amatrice de viande, je préfère de très loin le poisson - je bois beaucoup trop et comme je tiens très bien l'alcool (merci ma condition métamorphe!) c'est encore plus compliqué à gérer. Mais ça non plus, personne ne le sait - j'ai été quasiment mise à mort par mon ancienne meute. De cette expérience, je garde une cicatrice qui traverse la moitié de mon dos, que je déteste parce qu'elle me rappelle que j'ai failli mourir - je sais jouer du piano et plutôt bien - mon statut de Nettoyeuse fait que je dois rester discrète lors de certaines missions, je passe donc par tous les styles vestimentaires possibles et je porte régulièrement des perruques - je suis accro au café.

What about the soul mate?

J'y ai toujours cru. J'ai grandi en meute, je connais tout ce qu'il y a à savoir sur les métamorphes et j'en ai vu, des âmes-sœurs se rencontrer, des marqués, des imprégnés... Je n'ai jamais vraiment cherché la mienne, cependant. J'ai eu quelques histoires qui n'ont jamais tenu, mais c'est par rapport à ma jalousie affreuse. Et franchement... vu la personne en laquelle je l'ai trouvée... je m'en serais passée, je crois. Enfin, non pas que je déteste spécialement Adam. Je suis beaucoup, beaucoup trop fière pour l'avouer, mais il me plaît bien, cet imbécile. Seulement... c'est un Varulf, qui n'a pas franchement envie de rejoindre une meute et qui a un vrai problème avec les humains. Alors non seulement, ma propre meute va me faire un scandale en apprenant d'où il vient, mais en plus, ma petite sœur est humaine. Sérieusement... faire plus simple, c'était pas possible, non?!

Derrière l'écran
Mon pti nom c'est Cassie et j'ai 29 ans. Je suis arrivée sur le forum par la fenêtre, j'ai vu de la lumière alors je suis rentrée. Ceci est mon premier compte et je joue un personnage inventé. En cas de disparition de ma part, ou de suppression volontaire de mon compte, je souhaite Veronika s'enfuie loin de la meute et disparaisse dans la nature, sans plus jamais donner de nouvelles. En général je répond au moins tous les deux jours. Je connais le secret du règlement! C'est moi qui ai participé à l'écriture, je ne vais pas vous en révéler le code en plus, non mais oh et je voudrais ajouter que si vous avez des chips, j'en veux bien !



Dernière édition par Veronika Faure le Jeu 16 Aoû - 21:47, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Veronika Faure
Lambda Manutoa
avatar
Lambda Manutoa

Couleur Rp : #996699
Avatar : Bridget Regan.
Messages : 167
Crédits : Myself&Kit

MessageSujet: Re: Veronika Faure - we all can be only who we are   Lun 13 Aoû - 18:54

ONCE UPON A TIME
Je pense que la première des choses à savoir sur moi, c'est que je suis née chez les Tekoa. Je ne me souviens pas de ma mère, qui est décédée peu après ma naissance. Je n'ai jamais su de quoi elle était morte. Selon mon père, c'était une Lambda, introvertie et assez indépendante, mais excellente chasseuse. Mon père était un des Lambdas de la meute de Mario Sandrelli, le père de Sara. Il ne lui était pas particulièrement fidèle, mais il suivait les règles, comme les autres. Enfin... Presque... Vous comprendrez plus tard pourquoi je vous dis ça.

Je suis donc née du côté de Grey Mountain. Petite fille, j'étais assez soumise, obéissant à la règle disant que les femmes n'avaient pas leur droit de parole. Je m'entendais relativement bien avec les enfants de mon âge et j'allais à l'école avec les humains, comme la plupart des membres de la meute. Je n'étais pas spécialement sociable, mais j'aimais bien aller avec les humains, parce que l'ambiance y était plus calme qu'au sein de la meute. C'était une sorte d'échappatoire, même inconsciemment, lorsque j'avais moins de dix ans. C'est dès la première année de primaire que j'ai fais la connaissance d'une petite fille dont je me suis sentie de suite particulièrement proche. Elle est devenue très vite ma meilleure amie et j'aimais beaucoup parler avec sa maman, qui venait la chercher tous les jours. Nous étions inséparables et nous quitter à la fin de la journée était difficile. Mon père semblait comprendre et il aimait que je lui raconte ce que nous faisions, toutes les deux. Bien entendu, je n'ai jamais eu le droit d'aller chez elle et encore moins le droit de l'inviter sur le territoire, mais je m'étais trouvée une véritable amie et ça me faisait du bien, déjà toute petite, de sortir du quotidien autoritaire et violent que maintenait Mario et ses Gamma. Une chose que je comprenais moins, c'était qu'il ne fallait surtout pas que je la touche et qu'il fallait que je me douche immédiatement après être rentrée, pour ne pas laisser traîner l'odeur de l'école derrière moi. J'étais la seule à le faire... mais j'obéissais, puisque ça me permettait de garder contact avec mon amie.

Je m'entendais particulièrement bien avec les Sigma du clan, avec qui je passais le plus clair de mon temps et, étrangement, avec les filles de l'Alpha. Surtout avec Sara, la plus âgée. D'ailleurs, c'est à la même période que nous avons eu notre première transformation. J'ai été plus tardive d'un mois, mais j'avais douze ans moi aussi. Comme pour beaucoup de femmes, nous avons été livrées à nous-mêmes pour l'apprentissage, mais les plus âgées nous ont parfaitement apprit ce que nous devions savoir tout au long de notre vie. Nous nous soutenions comme nous pouvions. Auprès de Sara, j'ai appris à me battre, à me défendre, à me rebiffer contre les hommes de la meute qui étaient de mon rang et qui se montraient trop entreprenants avec moi. C'est également à cette période, en retournant au collège, que j'ai compris pourquoi je m'entendais si bien avec cette fille, dont je vous ai parlé plus haut: c'était ma petite sœur. Eh oui. Mon père, qui semblait si respectueux des règles, avait transgressé celle de ne jamais coucher avec une humaine. Je compris alors l'importance de l'absence de contact avec celle qui était ma demi-soeur: il ne fallait pas prendre le risque qu'on reconnaisse de suite son odeur, qui était, finalement, relativement reconnaissable. Malheureusement, je fis une erreur un jour, qui manqua de m'être fatale.

Ma petite sœur était comme moi: en grandissant, j'étais devenue plus bagarreuse, plus dominante et elle, elle avait développé un sacré caractère aussi. Je lui ai très vite avoué qui j'étais vraiment: je me suis transformée devant elle, à l'abri des regards. Loin d'avoir peur, elle a de suite été fascinée et nous avons énormément discuté par la suite de la condition des métamorphes. J'avais quinze ans quand mon besoin de la protéger me poussa à la faute. Une après-midi, devant le lycée-même, une bagarre a éclaté. Les autres se moquaient beaucoup de moi parce que j'étais souvent seul et si ça ne me touchait pas vraiment, ça énervait tout particulièrement ma jeune sœur, qui finit par se battre violemment avec un des lycéens. Les amis de ce dernier s'en sont mêlés, les amis de ma sœur aussi. Par réflexe, quand j'ai entendu la bagarre, je me suis interposée. J'ai, comment dire... failli massacrer trois des attaquants. J'étais beaucoup plus forte qu'eux, forcément et ma louve était absolument furieuse. C'est quand ma sœur est parvenue à me saisir par le bras et à me traîner littéralement en arrière avec elle que j'ai réalisé mon erreur. Bien entendu, j'ai été convoquée par le proviseur, bien entendu, j'ai été exclue du lycée et bien entendu... la punition au retour de la meute a été une véritable horreur.

J'ai été accueillie par Mario lui-même et jetée au milieu des Gamma. J'ai à peine eu le temps de comprendre ce qui m'arrivait que j'ai vu mon père se faire assassiner sous mes yeux. J'ai complètement paniqué, comprenant instinctivement que je m'apprêtais à subir le même sort et j'ai laissé ressortir ma louve, qui s'est défendue corps et âmes. Je ne sais même plus combien de coups de crocs j'ai pris de la part des Gamma. Mais je suis parvenue à m'enfuir et j'ai couru, le plus vite que j'ai pu, pour m'échapper de la meute. Malheureusement, les Gamma m'ont rattrapée. L'un d'entre eux s'est jeté sur moi en me frappant de côté et a planté si profondément ses crocs dans mon dos que j'ai senti ma peau de louve se déchirer littéralement, sur plusieurs dizaines de centimètres. Jamais je n'ai ressenti pareille douleur. Je m'en souviens encore. J'ai cru que j'allais mourir. Mais alors que les autres s'apprêtaient à venir m'achever, Sara est sortie de nulle part et les as attaqués, se servant de son aura d'Alpha déjà bien présente à l'époque pour les faire taire autant qu'elle le pouvait. Elle leur a ordonné de me laisser partir, leur disant que de toutes façons, j'allais périr de mes blessures. Le dernier regard qu'elle m'a lancé fut une déchirure: elle était malheureuse, mais elle était stricte. Je n'avais plus ma place dans la meute. Alors, je suis partie. J'ai marché. Longtemps. Toujours sous forme de louve, parce que je savais que si je me retransformais en humaine, je mourrais dans les minutes qui allaient suivre, beaucoup trop faible. Je me suis traînée jusqu'à ce que mes pattes ne me portent plus, inconsciente de l'endroit où j'allais... et puis j'ai perdu conscience.

Quand je me suis réveillée, j'étais dans un endroit qui m'était complètement inconnu. Un grand brun (du genre, vraiment grand!) m'observait avec tendresse et me dit que j'avais besoin de repos, mais que j'allais m'en sortir. Il me fallut plusieurs jours pour réellement reprendre conscience mais lorsque ce fut le cas, j'appris que j'avais été trouvée quasiment morte par le Bêta des Manutoa, la meute rivale de celle de Mario. Alek m'avait pris sous son aile et les membres m'avaient soignée. Je n'étais qu'une gosse et j'avais failli être assassinée par ma propre meute. Alek m'expliqua qu'il avait subi le même sort, quelques années auparavant. Dès lors, je me suis profondément liée d'amitié avec lui, mais également avec le reste de la meute. Il n'y a plus de doute pour moi, désormais: je suis une Manutoa.

J'ai achevé de grandir avec eux, je suis devenue femme grâce à eux et ils m'ont laissée le soin de finir mes études au sein de la meute. Mais surtout, ils se sont chargés de la protection de ma petite sœur et ça, je leur en serai éternellement reconnaissante. Pour la première fois, bien que sous étroite surveillance au vu des règles de base des métamorphes, j'ai pu l'avoir près de moi, l'intégrer vraiment dans ma vie, sur notre territoire aussi. J'ai retrouvé goût à la vie grâce à Alek et au reste de la meute. J'ai même pu trouver mon premier travail: employée au Wolf Education Center. J'y ai travaillé jusqu'à mes 27 ans. Ensuite, j'ai du m'en aller... car on m'a promue au poste de Nettoyeuse.

J'ai mis quinze ans pour dire ça, mais j'aime ma vie telle qu'elle est. J'aime ma meute, j'aime mon rôle, j'aime mon nouveau travail qu'est celui d'écrivaine et illustratrice pour enfants. Finalement, il ne me manquait qu'une chose pour être complète: trouver mon âme-sœur. Et je l'ai trouvée.

Mais si c'était aussi simple que ça, du genre ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfants... ça serait ennuyeux, pas vrai? Donc du coup, mon âme-sœur, qui porte le prénom d'Adam au passage, il se trouve que c'est un Varulf, qui n'aime pas des masses les humains et qui n'a pas non plus, pour l'instant, l'intention de rejoindre une meute. Je dois me démener pour ne pas me faire repérer par la meute, surtout par Alek, qui n'apprécierait très probablement pas Adam. D'ailleurs, je ne suis pas sûre moi-même de l'apprécier complètement. Enfin, je veux dire... c'est mon âme-sœur. Bien sûr que je cède. Bien sûr qu'il nous arrive de passer à l'acte et bien sûr que je voudrais démonter toutes celles qui ont le malheur de le regarder d'un peu trop près. C'est même carrément insupportable, comme sensation, de vouloir Adam sans arrêt. Mais j'en fais quoi, moi, de cet arrogant dominant, persuadé qu'aucune vie en meute ne vaut la peine et qui est persuadé que je lui appartiens tellement que je ferais mieux de le suivre, plutôt que le contraire? Eh ben, j'en sais rien, figurez-vous. Pour l'instant, je me contente de faire disparaître les preuves de notre relation, je suis douée pour faire disparaître des trucs, c'est mon rôle. Mais viendra le moment où je ne pourrai plus supporter cette situation, qui me rends déjà pas mal cinglée...

Revenir en haut Aller en bas
The Watcher
avatar

Messages : 207

MessageSujet: Re: Veronika Faure - we all can be only who we are   Mer 15 Aoû - 20:04

I.l est des noôôôôôtres !
Bienvenue sur Animal Inside !


Félicitation te voilà tes nôtres !

Elle est des nôtres, ouai ya pas de doute elle a bien bu son verre comme les autres même la bouteille entière. On le sait , pas la peine de le nier Veronika! Maintenant que ta fiche est bien remplie et complète, il te reste encore quelques formalités à remplir avant de te lancer dans le grand bain du RP  danse1  ! N'oublies pas de remplir ton profil pour que toutes tes informations soient directement disponibles pour les membres du forum.

Tout d'abord, les différents recensements dans le centre de contrôle : Avatar, Nom, Habitation, Animal (si méta') et Métier que tu pourras trouver aux différents liens. Cela va nous permettre de d'intégrer tes informations et éviter que tu ne te trouves avec des doublons. C'est aussi l'occasion de trouver des collègues ou voisins pour ta fiche de liens !

D'ailleurs, tu peux désormais poster tes  fiche de liens et fiche de Rp hug1, afin de t'aider dans la recherche de lien et l'organisation de ton personnage. Des ressources sont à ta disposition si tu veux une fiche déjà codée, mais tu peux en utiliser une autre si tu le souhaites, c'est comme un cadeau de bienvenue.

Tu as aussi la possibilité de créer si tu en as besoin un scénario ou des pré-lien dans la catégorie adoption du forum.

Pour la moindre question, n'hésites pas à MP les membres du staff : , @Raven Creed, @Veronika Faure ou @Adam Moore. Tu peux aussi passer par le poste des suggestions, si tu as des idées à proposer au forum  eyes !

Amuses-toi bien parmi nous et merci de venir participer à cette belle aventure qu'est Animal Inside !



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Veronika Faure - we all can be only who we are   

Revenir en haut Aller en bas
 
Veronika Faure - we all can be only who we are
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Veronika P. Hemsworth, mwahaha... (s)
» Premier cours de Physique-Chimie [Noel, Libre]
» FAURE à vendre, 1 acheté l'autre gratuit (et croyez moi c'est pas un cadeau) ~
» ♥ - Petites Machineries, Chronique du règne de Félix Faure
» Présentation de Veronica-Dantez

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Animal Inside :: Votre arrivée :: Présentation :: Fiches validées-
Sauter vers: