Partagez | 
 

 Are you my idol ?!

Aller en bas 
AuteurMessage
Arielle Campbell
Humain
avatar
Humain

Couleur Rp : #009966
Avatar : Deborah Ann Woll
Messages : 93

MessageSujet: Are you my idol ?!   Jeu 16 Aoû - 17:55



   
   Arielle & Veronika
   Meet and Greet with a great author!

L
a musique vibre dans mon corps, chatouillant ma peau, faisant battre mon cœur et mon corps à son rythme. J'aime cette ambiance. J'aime ces groupes que Joe invite pour animer les soirées de ce petit restaurant familial. Bien sur ce ne sont pas des super star, mais voir des groupes de lycéens, d'adultes, de personnes qui aiment la musique se donner a fond et remercier les gens d'être venu les écouter...c'est un début pour un groupe et qui sais, un jour, peut être, un chasseur de tête les découvrira et Joe pourra se targuer d'être le premier à leur avoir donner une chance dans le milieu.
La musique empli les mur et je me surprend à battre la mesure du pieds en débarrassant les tables . Du coin de l’œil j'aperçois que je ne suis pas la seule à aimer cette musique, mon patron bedonnant se dandinant au rythme de la basse derrière sa caisse enregistreuse, et ça me fait sourire. Deb m'observe de son air étonnée

« Mais, dis donc, tu sais sourire finalement ! T'es plutôt jolie quand tu tire pas la tronche ma poulette ! »

Je lui fais un clin d’œil passant vers une autre table. Debby est de bonne nature, et malgré un look de grognasse accompagnée de son maquillage à la truelle, c'est une fille sympa. Elle m'a accueilli dès le premier jour avec le sourire, m'a montré ce qu'il fallait faire avec entrain. Même s'il n'y a pas besoin d'avoir fait l'université pour servir dans un pub, heureusement pour moi, et a cherché à me prendre sous son aile.
La sonnette des cuisine sonne, je m'y dirige rapidement, plateau à la main attrapant le burger et les frites, passant au comptoir récupérer les boissons prête par la même. Servir n'est pas difficile, les tables sont en cercle de la première à la vingtième. Il faut juste les retenir et garder les bons. Un petit sourire en passant, un rire, une blague, un geste envers les gamins et vous êtes assuré d'avoir un bon pourboire. Non pas que ma paie soit mauvaise, mais les pourboires sont toujours intéressant et permettent d'avoir un pécule pour le moment ou il faudra dégager fissa.
Posant mes commandes sur la tables concernée, je continu mon service tranquillement, m’arrêtant parfois quelques instants pour observer le groupe jouant, une bande de jeune en fin de lycée sûrement qui n'étaient pas mauvais, je le répète.
Et puis, il se passa un petite quelque chose. Anodin en apparence, et pourtant important. La porte d'entrée s'ouvrit, laissant entrer de nouveaux clients, vous me direz que c'est normal et plutôt sain pour un restaurant. Mais c'est la personne qui passa la porte qui était exceptionnelle.
Debby se dirigea vers elle, la plaçant sur une de mes tables, pourquoi ? Je ne sais pas, sûrement car il y a du monde et lui laissa une carte, avant de revenir vers le comptoir ou je l’alpaguais.

« Debby...tu sais qui c'est cette femme ?! »

« Euh...une cliente ? Pourquoi tu la connais ? »

« Si je la connais ? Mais elle est super célèbre, c'est une putain d'écrivaine ! »

Bon, sur le coup elle me jeta un regard à la con, ce genre de regards qui vous demande si vous savez lire. J'hausse un sourcil, agacé par son air de truite échouée et pousse un lourd soupir, prenant mon calepin et et un crayon pour me diriger vers la table de la rousse, non s'en mettre recoiffé quelque peu auparavant.

« Bonjour, je suis Arielle, je serai votre serveuse ce soir. Souhaitez vous commencer par un apéritif ? »

Je lui souris de toutes mes dents, l'observant un peu plus, cherchant à m'assurer que c'est bien la personne à laquelle je pense avant de me ridicule et finalement...

« Excusez moi, vous êtes bien Véronika Faure ? La Veronika Faure qui a écrit Blanc loup, Noir loup ? »

Je lui souris, rougissant un peu car...dans l'idée ces livres sont pour les enfants, mais j'ai toujours aimé les illustrations et l'histoire est tellement jolie...Espérons simplement que je ne me ridiculise pas...au pire je quitterai la ville dans quelque mois et on oubliera !
WILDBIRD
 


Dernière édition par Arielle Campbell le Jeu 16 Aoû - 19:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Veronika Faure
Lambda Manutoa
avatar
Lambda Manutoa

Couleur Rp : #996699
Avatar : Bridget Regan.
Messages : 152
Crédits : Myself&Kit

MessageSujet: Re: Are you my idol ?!   Jeu 16 Aoû - 18:45


are you my idol ?
VERONIKA & ARIELLE
Veronika, c'était le genre de femme qui paraissait toujours sociable, toujours heureuse d'être accompagnée. D'ailleurs, pendant longtemps, elle avait enchaîné les rendez-vous d'un soir. Elle connaissait certaines têtes dans la petite ville qu'était Teekon Creek et ça ne la dérangeait pas plus que ça. Elle avait parfaitement assumé qui elle était à l'époque et elle continuait. Son poste de Nettoyeuse lui avait demandé de devenir plus discrète et puis, finalement, sa rencontre avec Adam avait achevé de la stabiliser. Elle ne pouvait plus aller voir ailleurs, depuis qu'elle avait reconnu son âme-sœur. Elle en était incapable. Certains soirs, elle devenait folle de ne pas pouvoir le rejoindre, alors elle sortait pour se changer les idées. C'était le cas en ce joli début de soirée. Elle avait prévenu Alek qu'elle s'absentait, lui indiquant qu'elle se rendait au Barber Grill, pour manger un morceau. Nul besoin d'être accompagnée pour se rendre au restaurant, après tout! Elle hésita à se transformer en louve pour rejoindre l'établissement. Elle avait des vêtements de rechange planqués un peu partout en ville, toujours sous clefs. Son rôle au sein de la meute la forçait parfois à devoir complètement changer d'apparences et elle devait être prête à se déguiser à n'importe quel moment. Mais finalement, elle décida de prendre sa voiture.

La rouquine se gara non loin du bar-restaurant et observa autour d'elle en sortant, prenant le temps d'analyser les différentes odeurs. Rien d'inquiétant, à priori. Instinctivement, elle vérifia si celle d'Adam n'était pas dans les parages... mais non. Elle poussa la porte du Barber Grill en soupirant. Il allait falloir qu'elle s'y fasse: pour l'instant, endurer cette torture de l'avoir loin d'elle certains jours était l'unique solution pour eux. Elle salua la femme qui vint la placer à une table et la remercia en s'installant, saisissant la carte qu'elle lui tendait. Elle tenta au maximum de ne pas faire attention au brouhaha autour d'elle. Elle maîtrisait parfaitement sa condition de métamorphe, aussi n'était-ce pas bien compliqué d'utiliser plus ou moins ses sens. Elle se concentra sur la musique, qui était plutôt agréable, tandis qu'elle lisait le menu. Lorsqu'une serveuse s'approcha d'elle, elle lui fit un sourire, polie. Elle remarqua facilement cependant que cette dernière l'observait. Un peu méfiante, elle la regardait elle aussi: que lui voulait-elle?

« Volontiers, oui. Un whisky, ça ira pour commencer la soirée. »

La jeune femme l'observait toujours. Veronika ne la quittait pas des yeux non plus. Il fallait être méfiant, lorsqu'on était métamorphe. N'importe quoi pouvait vous prendre en traître et vous tomber dessus. Enfin, elle s'expliqua... et un sourire beaucoup plus détendu s'afficha sur le visage de Veronika.

« C'est moi, oui. » Elle tourna la tête sur le côté. « C'est rare qu'on m'aborde par rapport à ça! »

La rouquine déposa le menu sur la table, fermant ce dernier. Arielle dégageait un sentiment de bonheur intense et une gêne toute aussi présente.

« Vous pouvez vous détendre, je ne vais pas vous manger. » lui dit la métamorphe d'une voix douce.

code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Arielle Campbell
Humain
avatar
Humain

Couleur Rp : #009966
Avatar : Deborah Ann Woll
Messages : 93

MessageSujet: Re: Are you my idol ?!   Jeu 16 Aoû - 19:37



   
   Arielle & Veronika
   Meet and Greet with a great author!

C
'était totalement irréel, surréel même. J'avais beaucoup voyagé dans ma chienne de vie. Quinze ans sur les routes vous vous doutez bien que j'en croisez des personnes. Des putes, des junkies, des types bien. Mais je n'avais jamais rencontré de personnes qui m’intéressaient réellement, des célébrités ou du moins pour moi elle en est une. Bien sur je ne dirais pas que je n'ai jamais rencontré personne et que je n'ai pas été comme cette conne de Debby. J'ai vu un gars une fois, un catcheur, il s'appelait... Dean Ambrose je crois ! Un vrai con, ma collège de l'époque Kitty en avait mouillé sa culotte de le voir dans notre resto, moi je le trouvais pas top. Sachant qu'il a voulu me laisser son numéro de téléphoner et que je l'ai jeté aux ordures. Je sors pas avec ce genre de mecs. Je sors avec personne d'ailleurs, c'est plus sain pour moi et ça évite les emmerde et les adieux déchirant quand viens le moment de changer de tête.

Pourtant, j'avais face à moi Veronika Faure, une auteur de livre ! Bon des livres pour enfants, je ne dirais pas le contraire, mais parfois c'est ce qu'il y a de mieux, sans parler des illustrations qui sont simplement magnifique. J'avais penser un temps me faire un tatouage inspiré d'un de ses livres, mais je me suis dit que ce serait trop reconnaissable si on me cherchait. La discrétion ça implique de savoir se dire non à soit même parfois. Pourtant elle était là, souriante, avec beaucoup de gentillesse par ailleurs. Cela me surprenait au plus haut point, j'ai tourjours pris les célébrités pour des connards arrogants qui prenaient le monde pour de la merde, mais pas elle.

Bien entendu, je pris sa commande en premier, un whisky, c'était simple et je savais que le notre était bon.

« Avec ou sans glace ? »

Et oui c'était la base. Le whisky était sec ou sur glace. Habituellement si nous n'avions pas l'information de savoir ce que souhaitez le client on amenez le tout avec un petit bol de glaçon à coté, mais je voulais montrer à cette femme que j'étais une bonne serveuse, bien que je sois toujours quelque peu stressée. Pourtant, elle me confrima son identité et me demande de me détendre, ce qui me fit rire quelques secondes, remettant une meche de cheveux derrière mon oreille.

« Désolée...c'est que, j'aime beaucoup vos livres et...c'est un peu impressionnant de vous rencontrer. »

Je souriais toujours, je devais vraiment paraître pour la dernière des idiotes face à cette grande écrivaine, mais qu'importe sur l'instant. J'étais juste heureuse de la rencontrer.

« votre livre sur les loups m'accompagne depuis sa sortie. Je sais que c'est pour les enfants mais...les illustrations sont sublime et l'histoire me fais sourire. Bref, je vous embête pas plus, je vais chercher votre boisson, n'hésitez pas si vous avez besoin d'autre chose, Madame Faure. »

Je m'inclinais légèrement repartant vers le bar avec la commande, demandant rapidement la boisson accompagnée de quelques biscuits, tandis que Debby m'approchais curieuse.

« Eh bah, t'as l'air encore plus excitée que devant un beau mâle ! »

« Ta gueule Debby ! C'est une de mes auteurs préférée, tu peux pas comprendre ! »

Elle roula des yeux, repartant au service alors que je faisais de même. Je n'avais pas que la table de la belle auteur après tout. J'attrapais donc quelques plats et allait les amener aux tables concernées, en débarrassant d'autres, pour finir par amener son verre à Veronika.

« Désolée pour l'attente, il y a du monde avec le concert ce soir. Vous avez fait votre choix ? Je vous conseille le burger maison il est excellent. »

Je souriais un peu plus, attendant sa réponse.

« Vous êtes de Teekon Creek ? Je ne suis en ville que depuis quelques semaines, mais la ville à l'air sympa. Je m'appelle Arielle au fait mais...je vous l'ai déjà dit je crois. Désolée, je dois vous paraître idiote... »
WILDBIRD
 
Revenir en haut Aller en bas
Veronika Faure
Lambda Manutoa
avatar
Lambda Manutoa

Couleur Rp : #996699
Avatar : Bridget Regan.
Messages : 152
Crédits : Myself&Kit

MessageSujet: Re: Are you my idol ?!   Jeu 16 Aoû - 20:46


are you my idol ?
VERONIKA & ARIELLE

« Avec, s'il vous plaît. »

C'est ce que la rouquine répondit à la question concernant le whisky. C'était effectivement une information qu'elle n'avait pas l'habitude de donner, puisque les serveurs apportaient le nécessaire, au cas où. Elle apprécia l'anticipation de la jeune femme, qui lui avoua qu'elle aimait ses livres. Tiens? Elle n'avait jamais rencontré d'adultes la lisant, étant donné qu'elle écrivait des contes pour enfants. Ces derniers traitaient des métamorphes, sans que cela ne se sache, bien entendu. Mais elle y contait leurs légendes, des anecdotes qu'elle avait vécues elle-même aussi. Certains des paysages de ses illustrations étaient inspirés de la forêt de Teekon Creek qu'elle aimait tant. Le sourire de Veronika ne la quittait pas. C'était toujours appréciable, en tant qu'auteure, de recevoir des compliments à propos de son travail. Et puis, il fallait avouer qu'Arielle était adorable. Un peu enfantine.

« Je ne suis pas différente de vous. » fit-elle avec une petite moue. « J'ai juste la chance de pouvoir partager publiquement mes histoires. Et je suis très heureuse qu'elles vous plaisent ! » L'enthousiasme de Veronika pouvait s'entendre au ton de sa voix. « Et puis c'est toujours un peu impressionnant pour moi aussi, de rencontrer des gens qui me lisent... »

C'était vrai. Elle n'avait jamais fait de rencontres ou ce genre de choses parce qu'elle était trop stressée pour ça: la peur de mal faire, de ne pas pouvoir prendre le temps pour chaque enfant... Mais elle restait toujours très abordable en ville. Elle n'était de toutes façons clairement pas assez connue pour être sans arrêt abordée, chose qui lui convenait tout à fait - dans le cas contraire, elle aurait dû cesser d'écrire publiquement. Elle écouta Arielle lui parler d'un de ses livres avec un  bonheur non dissimulé. Quand elle aurait l'occasion de redescendre, elle lui en porterait une des illustrations originales. Ça lui ferait probablement plaisir. 

« Merci beaucoup, Arielle. Je suis très touchée que mon travail vous plaise autant. »

Elle acquiesça d'un signe de tête et d'un sourire quand la serveuse lui dit qu'elle revenait avec sa boisson. Veronika se replongea dans le menu, tout en écoutant de nouveau la musique. Elle songea qu'elle passerai sans doute plus de temps ici. Finalement, elle avait peu de liens en dehors de sa meute... Peut-être qu'une amie humaine lui ferait du bien. Car elle était humaine, à n'en pas douter et qui sait, peut-être qu'elles pourraient s'entendre, au delà du rapport auteure-lectrice? Elle dégageait quelque chose de sympathique. La rouquine hésitait sur son choix quant à la nourriture. Elle décida de demander son avis à Arielle quand elle reviendrait. En attendant, elle observa la salle du regard. Ils avaient du monde, c'était animé et la jeune femme qui était en charge de sa commande allait de table en table, agile et efficace. Quand elle revient vers Veronika, cette dernière la remercia en saisissant son verre. Le contact avec le froid lui fit du bien. De base, elle avait un métabolisme qui lui donnait une température plus élevée qu'un être humain. Alors en ne parvenant pas à se sortir Adam de la tête... Arielle ne lui laissa pas le temps de se perdre dans ses pensées et elle lui en fut reconnaissante.

« Aucun problème. Le groupe est très sympa à écouter. » Elle lui sourit. « Allons-y pour le Burger maison! Je ne parvenais justement pas à me décider. » Arielle lui parla un peu d'elle et Veronika l'écouta avec attention. « Je suis née ici et je n'ai jamais quitté l'endroit. Je ne pourrais pas vivre ailleurs, j'aime tellement toute cette nature et je suis très attachée à Teekon Creek. J'espère que vous vous plairez ici! Si vous prenez le temps de vous balader dans la nature, vous reconnaîtrez sans doute certains coins assez typiques, qui apparaissent dans mes histoires! » Elle se tut l'espace d'une seconde. « Ou bien, si ça vous dit, je pourrais carrément vous les montrer. »

Après tout, pourquoi pas? Ainsi, la jeune femme verrait qu'elle n'avait rien de très exceptionnel et qu'elle pouvait être à l'aise avec elle, tout en découvrant les alentours. Il y avait énormément de coins à visiter sans gêner les meutes et au moins, elle serait en sécurité avec elle.

code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Arielle Campbell
Humain
avatar
Humain

Couleur Rp : #009966
Avatar : Deborah Ann Woll
Messages : 93

MessageSujet: Re: Are you my idol ?!   Jeu 16 Aoû - 23:31



   
   Arielle & Veronika
   Meet and Greet with a great author!

C
Il était facile pour les personnes qui réussissaient dans la vie, gagnaient une certaine notoriété de dire qu'ils n'étaient pas différent des autres. Est ce que ces personnes se rendent compte de ce qu'ils peuvent être pour le commun des mortel ? Pour ceux qui n'ont rien, qui ne réussissent pas, qui n'ont pas leur talent et...les envient ? Les admire ? Souhaite profiter de leur aura bienfaitrice. J'aimerais être comme elle dans la réalité. Avoir la chance de savoir écrire, dessiner, créer des histoires aussi belles que les siennes qui donnent de l'espoir et font rêver les enfants. Alors lorsqu'elle me dit être comme moi ou...pas différente de moi, l'enfant des rues tapis au fond de mon esprit serre les dents et baisse la tête. Cette femme, qu'importe ce qu'elle a traversée n'a pas vécu les même chose que moi. Elle n'a pas dormi dans la rue, fuis toute sa vie. Mais je souri, énigmatique, baissant les yeux.

« Je ne suis qu'une serveuse...je n'ai pas un talent comme le votre. »

Je hausse doucement les épaules, pas la peine d'en dire plus, de m'étaler sur nos différences ou sur le bien que me font ses livres. Bien sur le fait qu'elle soit heureuse de son métier me ravis, qui a envie d'entendre d'une personne que l'on admire, même de loin qu'elle n'aime pas ce qu'elle fait ? Mais le fait qu'elle soit impressionné ? Je m'observer un instant, comme une petite chose comme à une souillon à qui on viendrait dire qu'elle est belle.

« Moi ? Je vous impressionne ? Il faut pas, comme je vous dit je ne suis qu'une petite serveuse à peine débarquée, c'est vous la fée qui créaient des merveilles. »

Je restais là à disserter sur les beautés de ses bouquins, de ses histoires et autour le service continuait pourtant... un appel me fit sortir de ma rêverie on avait besoin de moi et j'allais aider. Alors je fis un petit signe à cette nouvelle connaissance et partait aider, virevolter entre les tables, sourire, aider, amener des condiments, des serviettes, accueillir et tout cela en passant prêt de mes tables, demandant si tout se passait bien, si il ne fallait rien de plus. Je trouvais bien sur du temps pour m’arrêter prêt de la table de Veronika, m'excusant pour le bruit, le concert était agréable mais pouvait empêcher de penser. Suite à cela je pris sa commande, burger maison, un bon choix et j'en profitais pour parler un peu, il fallait être aimable avec les clients après tout et ce n'était clairement pas difficile de l'être avec elle, au contraire c'était un plaisir et je voulais en découvrir un peu plus sur cette célébrité locale qui n'avait au final jamais vraiment bougé de cette jolie petite ville du Colorado. Mais je ne me serai pas attendu à ce qu'elle me propose...ce qu'elle me propose !

L'observant avec mes yeux de merlan frit, je la quitte précipitamment. Impolie ? Oui totalement, mais qu'importe.Je fonce vers les vestiaires des employés allant fouillé dans mon sac pour revenir avec un livre quelque peu abîmé. Blanc Loup, Noir Loup. Mon livre préféré, celui qui reste toujours dans mon sac. Pourquoi ? Il m'est déjà arrivé de devoir partir d'un coup, en laissant tout derrière, alors j'ai toujours ce sac avec un peu d'argent, des vetements de base et...de quoi survivre. Ce livre en fait partie. Je reviens a la table ou l'auteur doit me prendre pour une folle furieuse, posant le livre sur la table et l'ouvrant à une page de foret absolument magnifique avec une sorte de lac ou d'étang ou que sais je encore.

« Vous sauriez m'emmener là ? J'ai toujours rêvé de voir un lien aussi magnifique que celui ci ! C'est ma partie préférée de l'histoire, juste pour les illustrations ! »

Je me rend compte de mon coté fan girl à ce moment là. Rougissant jusqu'à la pointe des racines.

« Désolée...votre proposition m'a juste...rendu tres heureuse et...désolé le livre est un peu abimé...mais je l'emporte partout...je..je vais chercher votre commande ! »

Je laisse le livre sur la table, je sais qu'il ne se perdra pas, ni ne disparaitra et reprend rapidement mon travail, allant passer les commandes, débarrassant quelques tables de plus, les redressant aussitôt pour des clients qui pourraient arriver en milieu ou fin de soirée, ça arrive de temps à autre. Et puis il y a ce verre qui casse, le bruit qui me fait sursauter avant de nettoyer tout ça, la crainte de me blesser ou d'avoir fait tomber quelque chose sur mon plateau. Je vais rapidement chercher un balai et un ramasse tout, prenant le verre au plus vite, nettoyant ce qu'il peut y avoir au sol tandis que Debby avait déjà amener un nouveau verre au client. Nous étions une bonne équipe.
Et finalement la clochette, je vais chercher le burger et les frites maison, posant le tout sur la table face à Veronika.

« Et voilà, Burger maison avec frite maison dans un petit panier a part. Vous avez les sauces à dispositions. Encore désolé pour tout à l'heure, j'ai eu un instant de...folie, c'est rare que les gens soient aussi gentil avec moi. »
WILDBIRD
 
Revenir en haut Aller en bas
Veronika Faure
Lambda Manutoa
avatar
Lambda Manutoa

Couleur Rp : #996699
Avatar : Bridget Regan.
Messages : 152
Crédits : Myself&Kit

MessageSujet: Re: Are you my idol ?!   Ven 17 Aoû - 9:32


are you my idol ?
VERONIKA & ARIELLE
La serveuse se rabaissait elle-même et Veronika trouvait ça dommage. Bien sûr, elle ne connaissait pas son histoire, ne savait pas qui elle était... Mais quelque chose au fond d'elle la persuadait qu'elle ne méritait pas de se diminuer. Elle était serveuse, certes et alors? Sans serveuses, pas de restaurant et elle ne serait donc pas là ce soir, à avoir juste à mettre les pieds sous la table pour manger. C'est d'ailleurs ce qu'elle lui répondit.

« Sans employés, pas de service et sans service, pas de restaurant. »

Elle n'insista pas cependant, voyant bien qu'Arielle n'était pas à l'aise avec le sujet. Après tout, elles ne se connaissaient pas. Pour la jeune femme, elle était restée jusqu'à présent une écrivaine impossible à atteindre, ne serait-ce qu'à penser rencontrer. Elle ne s'était sans doute pas imaginée que la rouquine n'avait jamais quitté sa petite ville natale et qu'elle était toujours sympathique avec les gens, si tant est que les gens l'étaient avec elle. Elle laissa la serveuse repartir à son travail et lorsque cette dernière revint, elles discutèrent un peu plus. Veronika lui fit alors la proposition de lui faire découvrir certains lieux qui lui avaient inspiré ses histoires. Arielle eut une réaction qui la déboussola: elle resta muette et s'enfuit précipitamment. Ah! Bon... Sans doute était-elle allée trop vite en besogne... Elle la suivit du regard et concentra ses sens sur la jeune femme. Les loups avaient une excellente ouïe, mais il y avait beaucoup trop de bruit aux alentours pour que Veronika parvienne à entendre quoique ce soit. Sa louve la supplia d'ailleurs d'arrêter ses bêtises: la musique était trop forte, c'était insupportable! Finalement, alors que la rouquine reprenait soin de calmer ses sens aiguisés, Arielle revint... avec un livre qu'elle aurait reconnu entre mille puisque c'était un des siens!

Le sourire revint sur le visage de la rousse. Elle regarda ce que la jeune femme lui montrait. C'était une des illustrations inspirées de Pearl River. Un coin où elle avait aimé venir se reposer, avant ce qui avait fait qu'elle était désormais terrorisée par l'eau. La rivière coulait toute l'année le long de la montagne et formait par endroits des étendues d'eau, puis continuait de couler à la fin de celles-ci. Certaines étaient faciles d'accès, d'autres beaucoup moins. Elle aurait voulu avoir le temps de répondre, mais la serveuse disparut à nouveau, juste après s'être excusée pour l'état de son livre. Veronika resta silencieuse tandis qu'elle prenait le temps de le feuilleter. Effectivement, il avait vécu. Il avait l'odeur des voyages. Ce livre devait la suivre depuis longtemps. Elle pouvait sentir sous ses doigts qu'il avait été lu encore et encore. Un sourire tendre s'afficha sur le visage de l'écrivaine. Oui, décidément, Arielle avait un côté enfantin, qui lui donnait envie de la protéger. Un bruit de verre cassé la fit sursauter. Sa louve protesta et Veronika referma le livre avec précaution tandis qu'elle tournait la tête en direction du bruit, regardant la serveuse s'afférer à ramasser rapidement. Elle se rendit d'autant plus compte de la chance qu'elle avait, de vivre de ses écrits. D'avoir une meute. D'être qui elle était. Même si son passé avait été cruel, la vie lui avait apporté largement de quoi se faire pardonner pour ce début difficile. Et même si c'était compliqué, elle avait trouvé la personne qui lui était destinée. Adam n'était certainement pas parfait, mais qui l'était?

Quand son plat lui fit servi, l'animal ne sut qu'en penser: un burger et des frites? Sérieusement? Pourquoi ne pas aller chasser, plutôt? Cela fit sourire Veronika qui, bien qu'elle préférait de loin le poisson, n'étant franchement pas difficile question nourriture. Elle remerciera Arielle avant de se retourner pour l'écouter.

« Merci beaucoup! Ça a l'air délicieux. » Elle sourit à Arielle, tentant désespérément de la rassurer. «  Ne vous excusez pas. Les artistes ne peuvent pas vivre de ce qu'ils aiment s'ils n'ont personne pour aimer ce qu'ils font... »

La rouquine saisit doucement le livre et le rouvrit à la page qu'Arielle lui avait montrée, tournant ensuite son regard vers elle.

« C'est Pearl River. La source qui alimente toutes les rivières de la ville. » Elle hésita à continuer. « Je peux vous y emmener, mais je... » Elle prit une grande respiration. « Mais il va me falloir un peu d'aide de votre part. Enfin... En fait, il va m'en falloir beaucoup. »

Elle baissa la tête, regardant de nouveau le dessin. Cette fois-ci, c'était Veronika qui était gênée. En soi, avouer qu'elle avait peur de l'eau n'était rien de bien exceptionnel. Ce qui l'angoissait terriblement, c'était le souvenir lié à cette peur. Celui qui avait provoqué ce refus total désormais de s'approcher de cet élément à moins d'une dizaine de mètres. C'était un calvaire au quotidien.

« J'ai dessiné l'endroit de mémoire... » Elle laissa ses doigts parcourir les traits colorés sur la page. « J'y allais souvent, quand j'étais plus jeune, pour m'y reposer. Et puis... » Elle avala sa salive. Sa voix avait désormais un ton beaucoup moins joyeux. « J'ai pris peur de l'eau. Je suis incapable de m'en approcher depuis plus de quinze ans. Alors... » Elle regarda de nouveau Arielle, lui faisant un sourire un peu triste. « Je veux bien vous y emmener. Mais il va me falloir votre aide pour pouvoir m'en approcher. »

Pourquoi confiait-elle une telle chose à une parfaite inconnue? Elle aurait tout aussi bien pu lui dire que l'endroit n'existait pas! Mais elle n'avait pas eu envie de lui mentir. Quelque chose lui disait qu'elle pouvait lui faire confiance et son instinct ne la trompait jamais. Même sa louve ne se méfiait pas d'Arielle. Et puis comme ça, peut-être que la serveuse la descendrait un peu de son piédestal.

code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Arielle Campbell
Humain
avatar
Humain

Couleur Rp : #009966
Avatar : Deborah Ann Woll
Messages : 93

MessageSujet: Re: Are you my idol ?!   Ven 17 Aoû - 13:08



   
   Arielle & Veronika
   Meet and Greet with a great author!

S
es paroles étaient un sens réconfortant. Nous avions tous notre place et notre rôle dans cette société, comme une sorte de grand cercle de la vie. Sans serveuse pas de service et pas de restaurant. Je pourrais lui parler des fast-food qui sont des restaurant ou il n'y a pas de service, mais je comprend bien qu'elle me fait un compliment et j'ai bien plus envie de l'accepter que de chipoter. Cela me réchauffe quelque peu le cœur d'ailleurs. J'ai toujours fait ce métier parce qu'il était simple, qu'il ne demandait pas de diplôme, que la première venue pouvait le faire avec un peu de jugeote. Bien sur j'aurai aimé faire autre chose, j'aurai aimé faire des études avoir un diplôme, être...coiffeuse. J'adorerais pouvoir être coiffeuse mais avant qu'on me laisse jouer avec les cheveux de quelqu'un...
Bref, je laisse mon rêve de coté, avec les ordures qui composent ma vie et reprend mon service, déjà plus qu'heureuse d'avoir pu rencontrer cette auteure que j'aime tant. La soirée se passe ainsi, comme toute soirée, accueillir, prendre les commandes, servir, débarrasser, sourire. Je jette des œillades à Veronika de temps à autre, espérant qu'elle ne s'impatiente pas, le service est un peu loin à cause du monde présent.
Pourtant, finalement, je lui amène son plat, elle semble heureuse de le voir, j'espère qu'il lui plaira même si ce n'est pas de la grande gastronomie c'est un bon plat et tous les ingrédients sont frais, ce qui le rend meilleur encore à mes yeux. Me remerciant pour son plat, elle me parle du lieu que j'ai montré sur le livre. Pearl River, je vais retenir ce nom, je tenterais d'aller voir si je peux trouver le temps et le courage...et ne pas me perdre en foret ! Elle me propose d'ailleurs de m'accompagner mais avec mon aide. Je ne comprend pas pourquoi et voyant que le service se calme quelque peu, m'assied sur la banquette face à elle.

« Pourquoi avez vous besoin de mon aide ? C'est difficile d'accès ? »

Oui c'était la seule idée qui me venait pour avoir besoin de mon aide. Un lieu difficile d’accès, compliqué à atteindre, néanmoins, je l'écoutais avec beaucoup d'attention et d’intérêt, observant ses réaction, le regard doux qu'elle portait sur le livre, la façon dont ses doigts caresse le papier. Elle avait peur de l'eau, simplement et dessiné ce lieu de mémoire. Ce n'était en soit pas des plus particulier. Des personnes ayant peur de l'eau il y en avait tant est plus dans ce monde, j'acquiesçais pourtant à ses explications, surprise qu'elle s'ouvre ainsi à moi, alors que nous ne nous connaissions pas.

« Je veux bien vous aider oui. Mais il ne faut pas vous forcer ! Si vous ne voulez pas y aller je veux pas que vous vous sentiez obligée. »

Je lui souris de nouveau, avec gentillesse et douceur, me relevant de la banquette pour la laisser manger tranquillement.

« En tous les cas j'irai faire un tour là bas si j'en ai l'occasion. Avec vous si vous le voulez ou sans si vous ne vous sentez pas d'y aller. Je ne veux vraiment pas vour forcer, je sais ce que c'est...que d'avoir une phobie. »

Je lui souris de nouveau, la laissant manger tranquillement, reprenant mes activités, le groupe finissant de jouer prenant une pause tandis que la salle se vidait lentement bien que restant emplie et correcte.
WILDBIRD
 
Revenir en haut Aller en bas
Veronika Faure
Lambda Manutoa
avatar
Lambda Manutoa

Couleur Rp : #996699
Avatar : Bridget Regan.
Messages : 152
Crédits : Myself&Kit

MessageSujet: Re: Are you my idol ?!   Ven 17 Aoû - 17:27


are you my idol ?
VERONIKA & ARIELLE
Veronika avait accepté d'emmener la serveuse à Pearl River. Intérieurement, elle avait senti sa louve se recroqueviller sur elle-même. Elle aurait presque pu la voir plaquer les oreilles en arrière et rentrer la queue entre les jambes en courbant l'échine. Comme si elle suppliait la rouquine de ne pas lui faire ça. Malgré tout, cette dernière ne l'écouta pas et se confia à Arielle quant à sa phobie de l'eau. Ça n'était pas quelque chose dont elle aimait parler. Oh, non pas qu'elle en avait honte. C'était tout autre chose. C'était l'angoisse qui s'emparrait d'elle dès qu'elle imaginait une étendue liquide quelconque qu'elle détestait ressentir. Pourtant, elle avait accepté de s'en approcher et elle avait demandé l'aide d'Arielle pour ça. La jeune femme avait été touchée par sa confidence, Veronika l'avait senti. Elle avait accepté sa proposition, mais elle lui avait également répondu qu'elle ne voulait pas la forcer. La rouquine n'avait pas répliqué, se contentant de lui sourire et de lui faire un signe de tête lorsqu'elle repartit continuer son service.

Veronika avait été silencieuse et pensive tout le long du repas. Le Burger était excellent, même sa louve avait fini par l'approuver. Tout était frais, ce qui était un vrai bonheur en bouche. Elle l'avait terminé sans aucun problème. La jeune femme avait observé les gens autour d'elle, comme à son habitude. Ceux qui venaient seuls, ceux qui venaient en famille, ceux qui venaient en amoureux. Adam lui manquait, pas seulement physiquement... il lui manquait vraiment. Ils avaient beau se disputer plus ou moins à chaque fois qu'ils se rencontraient, elle avait beau le refuser parfois de toutes ses forces et tellement lui résister physiquement qu'il fallait qu'il la domine purement et simplement... elle aimait profondément son contact. Chaque fois qu'elle lui cédait, c'était avec un mélange de passion et de tendresse, qu'il lui rendait parfaitement et le quitter était une torture. Rencontrer son âme-soeur n'avait décidément rien de facile. Ça aurait sans doute été plus simple si Adam n'avait pas été si réfractaire à rejoindre une meute et s'il n'avait pas cette rancune violente envers les êtres humains. Mais elle n'avait pas le choix: c'était lui et aucun autre. Pour se changer les idées, elle concentra son attention sur la musique, qu'elle trouvait à son goût, même s'il fallait qu'elle fasse attention à ne pas gêner sa partie animale, qui avait plus de mal avec ce genre de bruits. Elle maîtrisait qui elle était et sauf si vraiment la musique était forte à déranger l'oreille humaine basique, elle était parfaitement capable d'apprécier un concert. Quand ce dernier cessa pour laisser aux musiciens le temps de prendre une pause, la jeune femme terminait son repas.

Elle tourna son regard vers la fenêtre et laissa de nouveau ses pensées dériver. Malgré son attitude toujours ouverte aux gens et le plaisir qu'elle pouvait prendre certains jours à être à l'extérieur, Veronika était une introvertie. Elle passait très souvent du temps seule et perdue dans les méandres de son propre esprit. Elle repensa à la proposition qu'elle avait faite à Arielle et à l'illustration qui représentait Pearl River. Elle revit les cascades, qu'elle avait tant aimées. Ses reflets presque argentés qui brillaient au soleil, sa fraîcheur constante qu'elle devait à la source très haute dont elle partait. Et puis elle revit ce jour fatidique. Cette partie de chasse... dirigée contre elle-même, par ceux qui allaient être les futurs Gammas de celui qui était son Alpha à l'époque. Elle se revit chercher un refuge dans cette partie de la montagne qu'elle aimait tant et puis elle se souvint de la douleur, de la peur, des grognements autour d'elle... avant de revenir brusquement à la réalité grâce à son téléphone qui sonna. Elle sursauta si vivement à cause du bruit que son genou alla taper contre la table en faisant un bruit du tonnerre et elle rattrapa de justesse son verre qui fit une tentative de suicide. Intérieurement, elle remercia ses réflexes plus développés que la normale et frotta son genou à l'aide de sa main, tandis qu'elle saisissait l'appareil électronique de l'autre. Un message de sa petite soeur, lui indiquant qu'elle avait réservé une place dans leur restaurant favori pour ce week-end et lui transmettant les horaires de cinéma par la même occasion. Elle remit son téléphone au fond de sa poche, décidant de lui répondre plus tard et se servit une verre d'eau, un peu perturbée par ses propres pensées. La jeune femme du couple se trouvant à la table près d'elle lui demanda si elle se sentait bien. Veronika lui sourit.

« Oui, oui, ça va. J'ai juste été surprise par mon téléphone. Je pensais à autre chose. Désolée si je vous ai fait peur.»

La rouquine se releva et prit la direction des toilettes. Quand elle en passa la porte et qu'elle vit qu'elle se trouvait seule, ce fut plus fort qu'elle: elle se mit à pleurer. Elle alla se passer de l'eau sur le visage pour se calmer et ressortit pour rejoindre sa table, se ré-installant dans le sens inverse où elle était au début. Ainsi, elle pouvait voir Arielle directement arriver, sans avoir besoin de se retourner.

code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Arielle Campbell
Humain
avatar
Humain

Couleur Rp : #009966
Avatar : Deborah Ann Woll
Messages : 93

MessageSujet: Re: Are you my idol ?!   Mar 21 Aoû - 16:59



   
   Arielle & Veronika
   Meet and Greet with a great author!

L
'idée de pouvoir aller visiter les lieux qui ont inspiré Veronika dans l'illustration de ses livres m'emplissait de joie et me porter pour le reste de la soirée. Qu'importe le nombre de client peu agréable qu'il y avait, le service parfois long, les enfants qui crient ou la musique un peu trop forte du groupe.
Je suis heureuse tout simplement et c'est assez rare dans ma vie pour que je profite de cela. Bien sur, je jette des regards vers la table de ma cliente de la soirée, observant ses réactions durant le repas. Aime t elle ? N'aime t elle pas ? Je l'observe manger de loin et cela semble lui plaire, ce qui me ravie, peut être reviendra t elle de temps à autre ? Après tout ce restaurant est sympathique et il y a des soirées à thème. Certes, ce soir c'est concert, mais parfois il y a karaoké pour le bonheur ou le malheur de mes oreilles, du speed dating aussi. Dans ces moments je tente de me cacher ou je prendre mon jour de congés. Cette blondasse de Debby cherche toujours à me caser avec tous les mecs qui passe. Ça fait a peine trois semaines que je bosse ici et elle souhaite déjà me voir trouver l'âme sœur et me marier avec un bon petit habitant de cette ville pour pondre telle une poule des enfants et rester à vie avec elle dans ce restaurant.
Bon j'exagère, je pense qu'elle veux faire bien, elle me dit toujours qu'une jolie fille comme moi ne devrait pas rester seule et qu'a bientôt trente ans, il serait temps de me poser...je ne sais pas si je dois bien le prendre, j'ai l'impression qu'elle me traite de vieille défraîchi. Qu'importe, elle est autant dans le jus que moi, c'est pas le moment de monter la tête sur ses bêtises habituelles.
Je reprend mon train train, empêchant un gamin de peindre les murs avec du ketchup pour demander aux parents de surveiller leur progéniture. Parfois je comprend pour certaines espèces bouffent leur bébé...je pense que je boufferai le bien si j'en avais un. Enfin...si j'ai pas avortée à temps...ou si les chutes dans l'escalier ont pas fait ce qu'il faut ! Je suis un monstre ? Qui est le plus monstrueux, celui qui fait un enfant qu'il va destiner à une vie de misère ou celui qui s’empêche d'avoir des enfants pour ne pas leur imposer une vie de misère ?
Je prend la seconde option ! Un passage devant la table de Veronika, je m'assure que tout va bien et continu, allant et venant jusqu'à l'incident. Je vais appeler ça un incident car c'est plus poli qu'incitation au meurtre. Alors que je passais prêt d'une table d'étudiant qui semblait déjà quelque peu éméché, une main est venu pincer mon sublime fessier...d'abord surprise, poussant un léger cri,  plus du à la surprise qu'autre chose, je me retins de lui défoncer la gueule avec mon plateau, tapant plutôt sur sa main.

« T'as cru que j'étais ta mère le consanguin ?! »

« Oh allez chérie, tu va pas me dire que t'as pas aimé, je sais que t'as aimé! »

Haussant un sourcil, je l'observe de mon air le plus...circonspect...

« Bien sur, c'est connu que toutes les serveuses du coin, attendent qu'un petit con à peine pubert, qui pue l'alcool vienne à leur pincer les fesses. Qu'aurait été ma soirée sans un petit con de fils à papa qui tente de frimer devant ses potes en accostant la serveuse avec la plus pourrie des méthodes ! »

Bien sur, ce genre de chose fait vite taire les conversations alentour et voilà que Joe s'approche avec son gros ventre et son air bourru.

« Un souci ici ? »

« Ce jeune pense avoir illuminé ma soirée en me pinçant les fesses patron. »

Connaissant Joe, cela n'a pas traîné...sans faire excès de sa voix, il le renvoya dans les cordes, lui demandant, à lui et ses amis, de payer leurs consommation et de quitter son établissement sous peine d'avertir leur parents. C'est drôle comme les gamins de riche se croient tout permis et deviennent pale quand on menace d'appeler leurs parents. Ils me font penser à ces petits chiens de merde qui aboient continuellement et se chient dessus des qu'on les approche. Pourtant, ça a le mérite d'être clair et ils partent, le service reprenant alors que je vais pour ma part souffler un instant aux toilettes, profitant de cet instant de calme pour me faire une retouche maquillage, taper dans un mur, puis reprendre le service avec le sourire. Retournant vers la table de Veronika.

« Tiens, mais vous avez changé de place ! Le plat vous a plu ? Vous voulez un dessert ? C'est moi qui vous l'offre pour m'excuser de...la scène et vous remercier par avance pour la balade aussi ! »
WILDBIRD
[/color][/b][/color][/b][/color][/b]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Are you my idol ?!   

Revenir en haut Aller en bas
 
Are you my idol ?!
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 07. Jalousie, quand tu nous tiens...
» Une expédition pour Esgaroth
» [Love Live ! School Idol Project] Présentation
» BECOME AN IDOL - RPG
» [RPG] Become an Idol

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Animal Inside :: Teekon Creek :: Centre :: Bars/Cafés/Restaurants-
Sauter vers: