Partagez | 
 

 Tu me sens, je te sens.... mais quelle est cette odeur ? (PV Raven - Manolo)

Aller en bas 
AuteurMessage
Manolo Rectos
Gamma Manutoa
avatar
Gamma Manutoa

Avatar : Travis Fimmel
Messages : 36
Crédits : Flotsam

MessageSujet: Tu me sens, je te sens.... mais quelle est cette odeur ? (PV Raven - Manolo)   Mer 17 Oct - 22:20

En début de soirée, la température chutait vraiment en cette saison, pas qu’il soit touché par le climat, mais en voyant tous les locaux bien couvert, il ne pouvait se permettre d’attirer l’attention s’il se baladait en t shirt. Manolo se rendait au centre ville, il devait aller chercher l’une de ces amie ; ou plutôt devrait on dire conquête, sur son lieu de travail. La jolie brune travaillait dans un salon de coiffure, c’est comme ça qu’ils se sont rencontré ; au détour d’une coupe de cheveux et l’entretien de sa barbe, Manolo n’avait pu s'empêcher de la séduire. Beaucoup d’entr’elles craquait sur sa ’ptite gueule d’ange’ comme elles disaient, et lui, draguer, flirter était une seconde nature.
Il entra dans le salon et salua toute les personnes, il ne restait que le personnel, quatre filles et un homme. La brunette lui sauta au coup et plaqua ces lèvres glossy sur les siennes, il n’aimait pas vraiment ces élans démonstratifs, mais il fit tout comme. Elle lui annonça que ces collègues les accompagnaient dans ce bar branché de la ville, il acquiesça, plus on est plus on rit, non ?! Tel était le proverbe. Il aimait être entouré, faire la fête, profiter de son temps libre en buvant des coups avec des amis, connaissance. Avant de fermer la boutique,les une ne refaisait une beauté, les autres terminaient de ranger, l’une de ces collègue fermer les derniers flacons de produit, et la petite rouquine s’approcha de Man’ le sollicitant pour qu'il l’aide à fermer l’un des flacon, ca sentait atrocement fort, ammoniaque d'après lui. Comment les femme pouvait elle se mettre de tels produits chimiques sur la tête ? Il força à peine et celui-ci éclata entre ces mains. Biensur ce genre de flacon n'était pas à forcer, une simple pression suffisait. La soirée commençait bien, il jura et fit un sourire d'excuse à la rouquine.  Il se retrouvait avec cette odeur immonde sur une partie de ses habits, ils accoururent près de lui pour voir les dégâts et essayent tous de l’éponger. Le produit est volatil, il seche très vite, mais l’odeur avait bien imprégné ces vêtements, sa veste, sa chemise et son jean noir empestés. Heureusement, qu’il n'était pas de patrouille à l’aube, sinon, il était bon pour se faire repérer avec des kilomètres avec cette odeurs persistante.
Les filles gloussaient en tapotant sur son abdomen pour nettoyer des taches devenues invisibles, il avaient bien remarqué leur ptit jeu, elles voulaient tater la marchandises. Il finit par leur dire que c'était pas grave, une bonne dose de parfum par dessus et il ne ferait fuir personne.
La petite troupe quitta les lieux pour rejoindre le bar, ils papotaient tous ensembles, racontant leur journée, les dernier ragots des clients dévoilés durant cette journée. Manolo écoutait  toutes ces histoires, plaisanta avec eux.
Lorqu’ils entrèrent dans le bar, il prit en pleine face, la chaleur et toutes les odeurs du bar, à croire que le propriétaire poussait le chauffage pour que les clients consomment plus. L'endroit était bondé, ils se frayèrent un chemin jusqu’à une table que Manolo avait réservé, avant d’y parvenir, il salua plusieurs ‘potes’ de bar, mecs, nanas qui avait l’habitude de croiser en ce lieu, il salua le patron, il se connaissait depuis un moment maintenant, et Manolo appréciait le bonhomme pour sa bonne humeur habituelle et son franc parlé. Il échangèrent quelques mots, et Man’ eut enfin une bouffée d’air, le ventilateur derrière le boss tournait, il tapota son épaule et lui dit avec un clin d’oeil :

Vieux brigand, t’as poussé le chauffage, hein ! C’est pour qu’ils consomment plus ou pour que toutes ces femmes se dézappent ?

Le boss pointa son doigt vers lui, essayant d'avoir l’air menaçant et lança : Si tu en parles aux clients, la première tournée ne te sera pas offerte !!
Manolo éclata de rire et fit le geste qu’il garderait le secret et dit en riant :
Compte sur moi pour garder le bec cloué ! Et envoie nous quelques pichets de bière à la table habituelle.
Il rejoint les filles mais à peine après avoir fait quelques pas, il se stoppa net. L’air brassé du ventilateur lui amenait un peu d’air et surtout il odeur qu’il reconnu. Un méta’, ‘fin plutôt une femelle méta’. Cette fragrance, il l’avait déjà pourchassé dans les rocheuses, elle lui avait échappée après lui avoir suivi pendant des kilomètres. Il était rare qu’on lui file sous le nez, il avait été frustré ce jour là, et en plus par une femelle !
Il allait enfin voir le visage humain de cette femme. Le fait d’avoir cette puanteur d'ammoniaque allait jouer en sa faveur ce soir, elle ne pourrait pas lui échapper. Il se tourna, se fraya un chemin entre toutes les personnes qui parlaient forts, riaient, chantaient et d’autres dansaient, il faisait en sorte de ne pas être dans l’axe du ventilateur, et s’approcha. Il ne pensait pas que la méta soit une serveuse, la blonde était de dos, disposant des verres sur une table où un groupe d’hommes la dévorait des yeux. Il s'approcha, juste derrière elle et elle se tourna à cet instant. Il lui lança avec un ton légèrement carnassier :

Jsuis heureux de me retrouver ici ce soir ! Quelle heureuse surprise, tu trouves pas ?
Revenir en haut Aller en bas
 
Tu me sens, je te sens.... mais quelle est cette odeur ? (PV Raven - Manolo)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» quelle est cette décoration militaire ?
» Mais quelle est cette hérésie ? [PW Ory]
» Tu m'énerves !!! Mais, je ne te hais pas pour autant...[Renji]
» Quelle est cette étrange sensation ?... |Pv Vivaldi [Hentaï]
» Comment peux-tu te connaître si tu ne t'es jamais battu ? | shane

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Animal Inside :: Teekon Creek :: Centre :: Bars/Cafés/Restaurants-
Sauter vers: